· 

LE DESIGN AU HAMEAU, UNE SELECTION NATURELLE

Fidèle à l’esprit d’avant-garde qui lui est cher, le Hameau est décoré depuis son ouverture avec un mobilier soigneusement sélectionné, dont de grands éditeurs que les amateurs sauront identifier. Mais l’hôtel met tout particulièrement en scène les créations d’un newcomer de la création mobilière, Monolithe édition, ainsi que son pendant moderniste, Monolithe vintage. Pour autant, l’hôtel n’oublie pas de soutenir la création française d’exception.

 

Cicada, la carte de printemps

Le Hameau et Monolithe édition : une histoire d’amour

 

Plateforme d’expression de la fine fleur des jeunes designers français, Monolithe édition propose des pièces maîtresses de la décoration intérieure dans un esprit minimaliste et intemporel. Ainsi, la bibliothèque Klec, signée Piergil Fourquié, dont la forme rappelle celle d’une cage ouverte, est visible dès l’entrée de l’hôtel, flanquée de ses presses-livres en marbre blanc ou noir veiné, baptisés Charles et Elie. Sur les tables, on croise la lampe L88 de Julie Pfligersdorffer, dont la forme évoque les luminaires des grandes brasseries parisiennes, avec des proportions plus amples. Les tables intérieur-extérieur Hansel et Gretel, signées Pierre Dubourg, sont quant à elles disposées autour de la piscine, sur la terrasse de l’hôtel et dans plusieurs chambres. Elles sont immédiatement reconnaissables, grâce à leur base massive de marbre ou ardoise, qui contraste élégamment avec la finesse de leur plateau circulaire en chêne ou en métal.

 

La dernière création de Monolithe, la chaise Eora, signée Guillaume Delvigne, accueille quant à elle les dineurs du restaurant gastronomique Cicada. Cette chaise, au design généreux et confortable, est conçue de sorte à laisser voir sa structure de frêne massif. Pour habiller la chaise, Monolithe et Guillaume Delvigne ont choisi Gabriel, maison danoise spécialisée depuis 1851 dans les tissus professionnels à hautes performances et le traitement de la laine. L’établissement figure aujourd’hui parmi les principaux fournisseurs de textiles d’ameublement d’Europe. Les motifs sélectionnés par Guillaume Delvigne et l’éditeur sont de faux unis aux teintes sourdes, afin de laisser au design le soin d’occuper la place centrale. De quoi profiter dans des conditions optimales de la cuisine méditerranéenne contemporaine du chef Stephan Paroche. Les pièces exposées peuvent être appréciées sur place, ou à emporter : il suffit de passer commande.

Monolithe vintage : la passion du mid-century design.

 

L’antiquaire ensemblière Emmanuelle Vidal, l’âme de Monolithe vintage, apporte une signature « absolument moderniste » toute rimbaldienne au Hameau. Cette spécialiste du design des années 50 à 70 a décoré cette année encore 12 chambres et le bar de l’hôtel, au travers d’une sélection spécialement pensée pour s’accorder avec l’architecture traditionnelle de la bastide. Les bois de merisier ou de palissandre dialoguent avec les pierres naturelles de Provence ; les lignes pures imaginées par les maîtres du modernisme se détachent artistiquement dans le bleu céruléen du ciel des Alpilles. Dans sa sélection audacieuse, on compte de grands noms du design, et des pièces rares : un ensemble de chauffeuses noires d’Ole Gjerlov-Knudsen et Torben Lind pour France & Son datant de 1960, des tables basses signées Pierre Guariche de 1950 en stratifié noir et blanc, que l’on peut disposer au choix en bout de canapé, chevet ou grande table basse modulable en damier noir et blanc. Autre pièce très appréciée et centrale des intérieurs contemporains, l’indispensable enfilade du bar. En merisier, elle est signée Alain Richard et date de 1954. Ce ne sont que quelques exemples de ce mobilier de collection sélectionné par Emmanuelle Vidal. Renouvelé régulièrement, il est disponible à la vente, tout comme celui de Monolithe édition.

La Calade, chambre griffée « Maison Baluchon »

 

Toujours désireux de soutenir la création française, le Hameau a donné carte blanche à la Maison Baluchon, émérite maison française de maroquinerie d’art, pour décorer une de ses chambres. Cet artisan basé à Chaumont, en Haute Marne, et dont les sacs et pochettes sont vendus au Comptoir du Hameau, édite désormais des tissus et papiers peints, tous produits et conçus localement. La Calade est décorée de leurs nouvelles créations, dans des coloris bleu paon unis mixés à des motifs floraux, stylisés jusqu’à les rendre géométriques. Le bleu paon qui domine la déco de la chambre lui donne cette touche vintage chère au look Hameau. Sorte de bleu canard teinté de vert, il s’accorde particulièrement bien avec le rose blush des flamands roses qui décorent un pan de mur de la suite. Ce motif est lui aussi une création Maison Baluchon, parmi ses plus emblématiques. Une chambre à l’allure folle, très « french touch », qui mêle tradition et modernité, une des signatures du « look Hameau ».