VOITURES DE COLLECTION ET PLAISIR DE VIE

Action 4 Diabetics (A4D) est une association fournissant des soins médicaux aux enfants diabétiques Type 1 en Asie du Sud Est. Pour donner une nouvelle chance à ces jeunes, Bullit Racing, spécialiste de la voiture classique à Saint-Remy-de-Provence, s'associe au Hameau des Baux et sa flotte de cabriolets vintage autour d'une journée découverte « Voitures de collection et Plaisir de vie » ce dimanche 15 octobre chez nous à Paradou.

 

Venir en aide aux jeunes diabétiques d'Asie du Sud Est.

A4D aide à procurer les soins essentiels dont ont besoin de jeunes diabétiques Type 1 dans les pays en voie de développement en Asie du Sud Est dont la population est particulièrement touchée par ce diabète : 400 Millions de personnes en 2017. Aujourd’hui, A4D est principalement supportée par ses créateurs ainsi que des sociétés internationales (ROCHE, Nivea, Harrow International SchoolBangkok) au Myanmar, en Thaïlande, au Laos et bientôt au Cambodge. 

Action 4 Diabetics

 

Exposez, essayez, louez !

Les amis de Bullit Racing et le Hameau des Baux réunissent leur passion dans une exposition unique d’une trentaine de véhicules d’exception. Cinq à six voitures, américaines et anglaises, seront proposées à l'essai par Bullit Racing. Quant à la flotte de cabriolets du Hameau, des tarifs très spéciaux au profit de Action 4 Diabetics permettront aux généreux visiteurs de vivre une expérience unique sur les routes des Alpilles, tout aidant à recueillir des fonds pour ces jeunes malades. Les heureux propriétaires de voitures de collection sont eux aussi invités à venir les exposer et les faire tester aux visiteurs, une belle manière de participer activement à cet évènement. Aux alentours de 15h30, un rallye touristique partira du Hameau et fera vivre aux intéressés la Provence autrement.

 

La totalité des profits collectés sera consacrée aux soins des enfants. Comment participer à cette journée ?

• en louant un cabriolet vintage du Hameau pour une expérience inoubliable dans les Alpilles (tarifs spéciaux sur place)

• en réservant votre déjeuner au Camion Bleu du Hameau, incontournable food truck estival qui reprend du service pour l'occasion (d'une valeur de 50€)

• en achetant des coupons Action 4 Diabetics (d'une valeur de 50€)

• en parrainant un an de traitement pour un enfant (d'une valeur de 50€ par mois pendant 12 mois)

Action 4 Diabetics

SÉLECTION ACTES SUD POUR LA RENTRÉE LITTÉRAIRE

C’est avec la célèbre maison d’édition arlésienne fondée en 1978 par Hubert Nyssen que nous avons imaginé notre coin librairie, unique dans un hôtel et ouvert à tous, clients comme visiteurs d'un jour. Réputée pour la justesse de ses choix éditoriaux, voici la sélection "coup de cœur" Actes Sud pour cette rentrée.

La beauté des jours de Claudie Gallay à la librairie Actes Sud du Hameau des Baux à Paradou

La beauté des jours de Claudie Gallay

Dans la vie douce et tranquille de Jeanne, tout semble posé et paisible. Elle saupoudre toutefois ces jours tranquilles de pincées de risque et d'inattendu dont elle puise l'inspiration chez l’artiste intranquille M. Abramovic. Le très beau portrait d'une femme curieuse et lumineuse, dans un livre plein de douceur.

L'invention des corps de Pierre Ducrozet à la librairie Actes Sud du Hameau des Baux à Paradou

L'invention des corps de Pierre Ducrozet

Alvaro fuit. Il fuit le Mexique et sa tragique violence et il fuit aussi sa vie et l'identité qu'on a voulu lui coller. Sa fuite le jette entre les griffes d'un richissime Dr Frankenstein de la Silicon Valley. Un roman haletant, épidermique qui tisse du fil d'une écriture brillante la fresque des corps et des réseaux. Vous ne le lâcherez pas !

Zero K de Don DeLillo à la librairie Actes Sud du Hameau des Baux à Paradou

Zero K de Don DeLillo

La température de Zéro K est égale à -273.15°, ce qui correspond au zéro absolu. Lorsque Don DeLillo questionne les mirages de l'immortalité par la mort programmée, cela donne un immense roman autant littéraire que philosophique.


MARCHER EN CONSCIENCE : NOTRE RETRAITE YOGA ET RANDONNÉE

En octobre, le Hameau des Baux vous invite à vous évader autrement avec une retraite yoga et randonnée exceptionnelle confectionnée par la plateforme de retraites yoga Les Merveilles. Sibylle Grandchamp, la fondatrice, nous donne un avant-goût de ce séjour unique. Au programme : se déconnecter du quotidien pour mieux se reconnecter avec son moi profond. La meilleure façon de se ressourcer.

 

Que proposez-vous avec Les Merveilles ?

Ce projet de retraites yoga et méditation Les Merveilles vise à faire partager une expérience sensible du voyage dans des lieux sélectionnés spécialement pour un programme de bien-être global. Le lieu a une importance capitale, tout aussi capitale que les personnes que je fais entrer dans ces lieux pour organiser ces expériences uniques. Mon objectif à chaque fois est de proposer à chacun de vivre un moment mémorable, d’être l’acteur de son propre voyage... Le thème du voyage « actif » et « conscient » a toujours fait partie de ma réflexion. J’ai d’abord été formée aux métiers du tourisme avant de devenir journaliste lifestyle et de travailler au sein de prestigieuses rédactions de mode (Numéro, Vogue, Vanity Fair). Dans mes reportages, je tente d’entrer en immersion dans un lieu pour mieux en capturer une culture, et mieux le comprendre. Une retraite yoga a cette fonction pour moi de « vivre » l’instant présent pleinement, de se réserver un temps pour soi sans parasitage, de s’autoriser à s’émerveiller dans le but de « confondre l’art et la vie ».

 

A qui s’adresse une retraite yoga?

A tous ! La démarche de s’inscrire à une retraite est toujours la même, quelque soit son niveau de yoga ou son état physique. On signe pour se faire du bien. On décide de s’occuper de soi et uniquement de soi pendant quelques jours. Parfois, des mères de famille me disent : « Je rêverai de venir, j’ai besoin de cela, mais je ne peux pas avec les enfants... » C’est difficile pour une femme d’accepter de prendre du temps pour soi et de laisser sa famille quelques jours, mais je les incite à faire attention à ne pas se créer de barrières psychologiques, car parfois elles n’osent simplement pas se faire du bien. Quand elles viennent, à la fin du séjour, elles revivent.

 

Vous comparez souvent les retraites à des cures de jouvence. Expliquez-nous.

Les gens sont souvent étonnés — parfois même bouleversés — du bien que ces retraites leur font physiquement et intérieurement. On se repose dans un cadre idéal, souvent esthétiquement soigné, sans nuisance sonore, on est conscient de ce que l’on mange, des silences qui peuvent se créer autour de nous et en nous, on explore de nouvelles sensations, une manière de respirer, de mieux dormir, de retrouver une certaine souplesse et harmonie avec notre corps... En général, on ne revient pas dans son quotidien de la même manière. On devient plus conscient à soi et aux autres, à la manière de se nourrir, de dormir, de penser...

 

Les retraites sont-elles réservées uniquement aux gens qui pratiquent le yoga régulièrement ?

Pas du tout ! Celle du Hameau des Baux en octobre prochain par exemple est ouverte à tous. Évidemment, comme nous faisons de la randonnée aussi, cela demande un minimum de ressources physiques, mais l’intérêt de ce type de séjours est que chacun veille à respecter son propre rythme. L’équipe est à l’écoute de chacun. C’est l’un des éléments essentiels de nos prestations qui sont très encadrées. Mon rôle sert en partie à cela sur les séjours. Chacun doit progresser à son propre rythme et ressentir à sa manière. Il n’y a pas de compétition en yoga, on ne regarde pas son voisin. Une même posture peut être faite par tous, mais elle aura une allure différente selon que c’est un yogi qui la fait ou un débutant pas très souple. Les yogi savent travailler en profondeur à côté de personnes débutantes. C’est ce qui est passionnant avec le yoga. Cette acceptation de tous et cette notion que personne ne perd son temps, chacun va à sa mesure, concentré avec son propre corps. De même pour la méditation... Dans le silence, certains vont loin, d’autres balbutient au début et ont du mal à rester sans rien faire, mais tous ces gens sont dans la même pièce.

 

Comment les journées vont elles s’articuler au Hameau ?

On n’imagine pas comme le planning d’une retraite est chargé ! Lorsque l’on passe quatre jours entiers concentrés sur l’instant présent, à faire de l’exercice physique, du yoga, de la marche, de la méditation, que les repas sont sains et rythmés, le temps semble doubler de volume et les bienfaits des « vacances » sont quadruplés. La base ? On se lève tôt et on se couche tôt. Ensuite, on perds nos habitudes. Comme par exemple de se jeter sur la machine à café au réveil, ou de regarder son fil Instagram toutes les deux minutes. Déjà, on pratique avant le petit-déjeuner. Ensuite, on veille à bien digérer. Nos pensées sont dirigées vers des actions positives et énergisantes : on marche en conscience (parfois même on apprend à marcher car on a pris des mauvaises habitudes), on observe les rythme naturels qui relient notre corps à la nature autour. Il y aura aussi des happenings philosophiques et des massages profonds. Au bout de 48heures, nos sens (odorat, vue, goût, sensations...) sont décuplés. Tout cela permet de remettre un certain nombre de nos conditionnements en question...

 

Comment choisissez-vous les lieux ?

J’ai passé mon enfance sur les routes en Afrique avec un père photographe et une mère aventurière, mon ambition a toujours été d’aller à la rencontre des lieux et des gens. Quand je suis venue pour la première fois au Hameau des Baux, j’ai immédiatement pensé que cet espace unique, entre village et hôtel, privilégié en pleine nature, serait un spot idéal pour accueillir les expériences de voyages proposés par Les Merveilles. L’équipe a immédiatement adhéré au concept, parce qu’ils ont cette fibre créative et qu’ils travaillent à faire vivre ce lieu au rythme des saisons, pour être toujours en mouvement et proposer toujours de nouvelles expériences à leur client.

 

Comment choisissez-vous vos intervenants ?

La plupart ont développé un vrai sens de l’empathie envers les autres. On ne peut pas faire ce métier si l’on n’aime pas aider les autres à se sentir mieux. C’est le cas de Jimmy Jarnet, un masseur exceptionnel qui fera partie de la team au Hameau en octobre. Ou d’Alessandra Fanari, enseignante et philosophe, qui trouve les mots justes pour exprimer des concepts forts et qui peuvent nous aider à avancer dans notre réflexion. Parmi les professeurs de yoga, j’adore travailler avec Anne Vandewalle, qui est dotée d’une formidable aura pour emmener les gens dans des voyages intérieurs très forts, ou Anaïs Joseph, d’une finesse extrême dans son rapport avec les gens, et dotée d’une culture yoga qui enrichit les curieux qui veulent en savoir plus sur la discipline. Au Hameau, en octobre, nous avons décidé de collaborer avec le Studio Rituel, monté par Verena Tremel, à Paris, dans le 6e arrondissement. J’apprécie la simplicité et la fluidité de son approche, à l’image de son corps de danseuse... Elle a choisi de faire intervenir pour la retraite Tatiana Burstein, une excellente coach de yoga qui nous guidera le matin et le soir dans ses cours très puissants et inspirants.

 

Durant une retraite, on vit tous en groupe ?

Nous sommes un groupe soudé, et nous vivons le quotidien de la retraite ensemble. Il n’y a pas l’équipe des Merveilles d’un côté et les clients de l’autre. C’est très important dans notre philosophie. La bonne énergie du groupe est essentielle, c’est comme une mayonnaise qui prend, grâce à l’attention, au professionnalisme et la générosité de l’équipe, mais aussi grâce à la réceptivité de chacun. Quelqu’un n’a pas envie de parler à table, et alors ? L’idée est que chacun se sente libre, entièrement libre. Le bonheur commence là. Même s’il n’est qu’éphémère. Dans le cadre de cette première collaboration avec le Hameau, dans ce mas privatisé uniquement pour un petit groupe de 14 personnes, je pense que nous allons passer un moment vraiment privilégié, à l’entrée des vacances de la Toussaint. Il reste quelques places encore... je conseillerai de ne pas trop attendre pour s’inscrire.


DU VENDREDI 20 AU MARDI 24 OCTOBRE
Une retraite en petit groupe à la charnière de deux saisons qui allie la pratique bienfaisante du yoga à la randonnée dans le but de rétablir un lien entre corps et conscience, nous renforcer physiquement et énergétiquement. Marcher en conscience dans la nature nous aide à être plus présent à notre respiration et à nos gestes, chasser les pensées stressantes et retrouver un rythme plus harmonieux au quotidien.
.
4 nuits au Mas du Hameau, ses 6 chambres, sa salle de sport, sa piscine chauffée, son environnement unique au coeur de l'oliveraie ;

3 repas sains par jour élaborés avec des produits frais et locaux par le chef du Hameau des Baux ;

Des randonnées quotidiennes pour explorer son souffle, ouvrir ses sens et retrouver un rythme lié à la nature et aux saisons ;

Du yoga pour relier notre présence au monde avec Tatiana Burstein

• La philosophe Alessandra Fanari nous conduira à ouvrir les yeux sur les liens entre l’art et la vie ;

• Le masseur et coach sportif Jimmy Jarnet nous invitera à nous relâcher profondément et à vivre une expérience sensorielle unique.

 

Cette retraite énergétique est ouverte à tous. Elle ne requiert pas forcément un bon niveau de yoga mais une bonne santé physique.


RETRAITE 4 NUITS / 5 JOURS TOUT COMPRIS

• Hébergement dans le Mas provençal, privatisé pour la retraite :

À partir de 1602€ par personne en chambre partagée double ou twin ;

À partir de 2066€ en solo.

 

• Hébergement à l’hôtel, non privatisé pour la retraite :

À partir de 1450€ par personne en chambre partagée double ou twin ;

À partir de 1762€ en solo.

 

Ces tarifs comprennent :

• L’hébergement et la pension complète durant 4 nuits en chambre de luxe dans le mas privatisé ou à l’hôtel ;

• Deux sessions de yoga (de 1h30) quotidienne (matin et fin d’après-midi)

• Un massage détente profonde ;

• Trois randonnées dans les Alpilles (de 2 à 4 heures chacune) durant le séjour

• Des happenings philosophiques ;

• Un dîner végétal à la Table du Hameau, restaurant gastronomique de la bastide du Hameau. Une dégustation de vin nature à la cave avec un invité surprise.

 

Transport à la charge du client, tout comme les transferts. Nous pouvons les organiser pour vous, en option.


L'ESTIVAL DU HAMEAU EST DE RETOUR !

Il est de retour ! Du 11 juillet au 22 août 2017, la culture se vit chaque mardi, sous les étoiles, en musique ou sur une toile. Côté cinéma : cycle comédie musicale avec quatre films made in U.S.A. Côté musique : deux concerts sous le signe du voyage. Un été tout en musique !

 

Rendez-vous dans le théatre de verdure du Hameau des Baux pour des soirées magiques sous les étoiles. Profitez de nos formules dîner-ciné et dîner-concert et découvrez dès 19h00 la nouvelle carte du Camion Bleu du Hameau.

L'Estival du Hameau des Baux
L'Estival du Hameau des Baux

PLACE AUX NOUVEAUX CRÉATEURS !

Au gré des coups de cœur de nos clients, la décoration se renouvelle en permanence et avec elle, la promesse d’un lieu à redécouvrir chaque année ! La nouvelle maison d’édition française Monolithe édition dévoile chez nous les premières pièces de sa collection. Pour son lancement, Monolithe édition réunit trois designers Pierre DubourgPiergil Fourquié et Julie Pfligersdorffer autour d’un univers qui fait le pont entre dessin et matière. Création plurielle sous le signe de la rencontre et de la simplicité, elle donne naissance à un ensemble cohérent et intemporel. Un tout composé d’une table en version in et outdoor, d’un couple de bibliothèques et de ses serre livres, de luminaires.

 

Visiteurs de passage, vous pourrez admirer et côtoyer de près toute la collection dans la Bastide du Hameau.  Un coup de cœur ? Jusqu'au 31 juillet 2017, la livraison est gratuite en France métropolitaine avec le code promo HELLOMONOLITHE. Profitez-en !

LE CHAMP DES POSSIBLES OU LA PEINTURE OXYMORE, BY F.B-R

Florence Burt Riley nous donne à voir dans cette exposition-vente « Le Champ des possibles ou la peinture oxymore » ses récentes productions qui oscillent entre grave et léger, sombre ou lumineux, consignant des œuvres quasi monochromes ou bien explosives dans une débauche de formes et de couleurs. Elle opère par glissements successifs, répondant à un penchant presque monomaniaque pour les séries. La gestuelle est spontanée et la dynamique expressive.

 

Disséminées dans les différents espaces de vie du Hameau les œuvres de Florence Burt-Riley insolites, baroques ou poétiques explorent un univers troublant car à la fois structuré et débridé, canalisé et flamboyant. Ce n’est pas un hasard car le hasard s’y invite lui aussi comme une nécessité, à la recherche d’ « une intensité différente plus fondamentale, touchant des zones émotionnelles très anciennes, aussi anciennes que l’Homme ou la beauté de la sauvagerie ».

 

Invariablement, des formes ovoïdes (cellules, neutrons, zéros ?) et une structure verticale, en colonnes qui permettent la circulation (air, eau, trous, infini ?) soit une construction contraignante pour mieux être débordée, libérée, jusqu’à l’excès dans une sorte d’hubris. Gouache, acrylique, pastels, des couleurs parfois inventées car associant les superpositions, fondus-enchaînés ténus ou bien jetées comme fracturées dans un imbroglio, feu d’artifice charnu ou excentrique entre apaisement, tension, fusion. Soit un espace de liberté revendiqué comme « Champ des possibles ou peinture oxymore » qui tire sa puissance, son énergie, son harmonie dans des forces contradictoires, dans une sorte de stimulation jouissive permettant de savourer la plénitude de l’instant et tenter de le faire perdurer.

 

Le spectateur lui aussi doit apprivoiser progressivement ce qu’il voit des œuvres, se glisser à leur surface, les capter sans jugement , les palper du regard, sans distance, sans que les perceptions soient conditionnées par la peur. Oser se perdre, faire des allées venues, sortir du cadre pour une plongée abyssale parfois.

 

Rendez-vous dans la Bastide du Hameau de Baux jusqu'au 3 janvier 2018 pour découvrir cette exposition-vente. Un catalogue des œuvres exposés dans les chambres est également disponible. A très bientôt !

PAR DESSUS TOUT LA PROVENCE

DIMANCHE 4 JUIN À 18H00 SUR LA PLACE DU HAMEAU

« Racontez moi une histoire, en musique, autour d’un verre et d’un repas à partager ! »

 

Lionel Roux, photographe, fils et petit-fils de berger, apprend la photographie en suivant les transhumances avec ses oncles. Arlésien au regard noir et blanc , il connaît aussi bien les paysages de Provence, que les hommes et les femmes qui en font le charme, les poètes et écrivains qui content son histoire.

 

Une lecture de textes choisis et d’anecdotes de vie sera la partition inédite que propose Lionel Roux au pianiste Laurent Bernard et au percussionniste Julien Kamoun, du Philarmonique de la Roquette. Talents locaux, musiciens bien connus pour leur accompagnement en direct de formes d’expressions artistiques telles que pièces de théâtre, danse, films muets. Le Philarmonique de la Roquette vous transportera aux sons des rythmes issus du Jazz, de la Pop en passant par le classique. Le partage et l’émotion seront au rendez-vous.

 

Réalisé par Supergrafic, Alexandre Saltiel

 

Concert, lecture, vente de tirages en édition limitée, verre d’accueil et dîner aux saveurs provençales imaginé spécialement pour l'occasion par Stephan Paroche ... Nous vous attendons le dimanche 4 juin à 18h00 pour partager ce moment. Un évènement en partenariat avec LA BOITE, portée par Elsa Acosta.

 

Le tarif de 45€ par personne comprend :

Verre d'accueil | Concert | Lecture | Dîner au Camion Bleu du Hameau (hors boisson)

 

INFORMATION & RÉSERVATION

(33) (0)4 90 54 10 30

hello@hameaudesbaux.com

Dans les yeux de Lionel Roux

LES PHOTOGRAPHIES DE JONATHAN LLENSE EN EXPOSITION-VENTE

Jeune photographe-auteur diplômé de l’École Nationale de la Photographie d'Arles, et artiste en résidence au Hameau des Baux en 2016,

Jonathan Llense expose son travail à La Galerie du Hameau jusqu'au 15 juin 2017.


Chaque année, de jeunes photographes-auteurs de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en résidence au Hameau des Baux posent un regard personnel, sensible et lumineux sur les lieux. Durant trois semaines, ils font du Hameau des Baux le terreau de leur inspiration. Aucune consigne n’est donnée : la liberté est totale ! Seul engagement : celui de produire des œuvres dans le domaine de l’hôtel. Le résultat est saisissant tant les œuvres divergent par l’approche, la technique et le traitement, révélant une diversité des regards. Ils exposent ensuite leurs productions au Hameau des Baux de mi mars à mi juin et prolongent à L’Avant-Goût du Hameau de mi juin à fin octobre. Ce partenariat est une réelle opportunité d'aider la jeune création.

 

Jonathan Llense est un photographe et plasticien contemporain. Il est né en 1984 à Lille dans le Nord de la France.Diplômé de l’École Supérieure des Beaux-arts de Valenciennes (FR) en 2010, il intègre ensuite l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles (FR), dont il sort diplômé en 2013. Collectionneur d’images attentif, il identifie des systèmes visuels à l’œuvre, formes par défaut, arrange- ments et détournements, dont la puissance évocatrice tient à la récurrence de compositions et de gestes qu’il conjugue avec le réel. En 2013, il réalise une résidence à Deauville où son travail “Le crew normand” est exposé dans le cadre du festival Planche(s) Contact. La même année il présente une exposition personnelle, “Libre service“ qui s’est tenue à l’Espace Van Gogh d’Arles dans le cadre de la Galerie Itinérante. En 2014, il participe à l’exposition collective “Inside/Outside territory” pendant l’événement UNSEEN Photo Fair à Amsterdam. Au même moment, l’exposition “DISPONIBLE-553201-8056” à la galerie de l’IFAL à México, introduit son travail plastique effectué au cours d’une résidence de quatre mois au Mexique. En 2016, son travail L’Heure du Tigre réalisé en partenariat avec le Hameau des Baux est publié aux éditions FP&CF.

 

Jonathan Llense et son « heure du tigre » nous fait frémir sous l’œil de cette amphore d’osier. En attendant votre visite, découvrez en image cette exposition-vente ouverte à tous(tes) à la Bastide du Hameau des Baux.

 

3 NUITS, 2 LIEUX DE VIE, 2 VUES UNIQUES

Envie d'Arles ? Probablement, et vous ne serez pas déçus. Dans le quartier de la Roquette, au cœur d’Arles, Le Collatéral est un lieu atypique. Ancienne église, salle de bal, magasin de meubles... Mille vies commencées au sixième siècle dont le bâtiment en conserve les traces et quelques cicatrices, l’énergie et la sérénité. Avec ses quatre chambres spacieuses, son grand salon et sa terrasse sur les toits de la ville, Le Collatéral est un lieu d’échanges et d’hospitalité 100% arty.

 

En exclusivité pour vous, le Hameau des Baux, s’associe à l’hôtel Arlésien pour vous offrir un séjour inédit de trois nuits, assorti d’une expérience artistique exclusive. Vous profiterez de la richesse culturelle de la ville d’Arles tout en vous ressourçant au cœur des Alpilles, au chant des cigales, les oliviers à perte de vue.

 

Un vrai séjour itinérant entre Arles et le Parc Naturel des Alpilles, dans l’intimité des chambres d’hôte du Collatéral et de nos 5 hectares de nature.

CAPUCINE GRABY-LORIN EN EXPOSITION-VENTE

Rendez-vous au Hameau des Baux jusqu'au 15 juin pour découvrir l'exposition-vente de Capucine Graby-Lorin.

Elle est artiste-peintre, journaliste et auteur. Ses reportages l’emmènent au bout du monde. Ils l’invitent à explorer des univers originaux et à capter des émotions qui suscitent souvent un questionnement sur la liberté ou le bonheur. Capucine Graby-Lorin rend compte de l’ivresse des peuples ou de la folie urbaine à travers l’univers esthétique de son travail. Sa peinture au couteau rapporte les éléments suggérés voire les non-dits des rencontres étonnantes et émouvantes qu’elle a provoquées. La force de la matière et le jeu de couleurs sobres permettent de rendre compte de la douceur et de la sensualité de ses personnages. L’évolution de son travail l’emmène progressivement vers une peinture de plus en plus abstraite.

 

LES PHOTOGRAPHIES DE MARGUERITE BORNHAUSER EN EXPOSITION-VENTE

Jeune photographe-auteure diplômée de l’École Nationale de la Photographie d'Arles, et artiste en résidence au Hameau des Baux en 2016,

Marguerite Bornhauser expose son travail à La Galerie du Hameau jusqu'au 15 juin 2017.


Chaque année, de jeunes photographes-auteurs de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en résidence au Hameau des Baux posent un regard personnel, sensible et lumineux sur les lieux. Durant trois semaines, ils font du Hameau des Baux le terreau de leur inspiration. Aucune consigne n’est donnée : la liberté est totale ! Seul engagement : celui de produire des œuvres dans le domaine de l’hôtel. Le résultat est saisissant tant les œuvres divergent par l’approche, la technique et le traitement, révélant une diversité des regards. Ils exposent ensuite leurs productions au Hameau des Baux de mi mars à mi juin et prolongent à L’Avant-Goût du Hameau de mi juin à fin octobre. Ce partenariat est une réelle opportunité d'aider la jeune création.

 

Après des études de lettres et de journalisme à la Sorbonne, Marguerite Bornhauser intègre l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles d’où elle sort diplômée en 2015. Un an plus tôt, en 2014, elle effectue une résidence de 6 mois dans l’École d’Art Weissensee de Berlin. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions notamment dans les rues de Cincinnati aux Etats-Unis, lors des Rencontres de la Photographie d’Arles, durant le Festival Planche(s) Contact à Deauville ou encore chez BETC et Agnès B à Paris. Riche de son double cursus, Marguerite Bornhauser accompagne le plus souvent sa recherche photographique d’un travail éditorial. Son premier livre en auto édition, Plastic Colors, a été sélectionné parmi les 10 finalistes du First Book Award 2015 par la maison d’édition anglaise MACK. Il a été exposé au Science Museum de Londres, au BAL à Paris, au COSMOS Arles Book 2015 et est sur le point d’être publié. Son dernier livre 8, qui met en lumière sa série du même nom exposée lors du Festival MAP 2016, a également été présenté au BAL en novembre 2015.

 

En attendant votre visite, découvrez en image l'univers acidulé de cette expo-vente ouverte à tous(tes) à la Bastide du Hameau des Baux.

 

LES PHOTOGRAPHIES DE STEVEN DANIEL EN EXPOSITION-VENTE

Jeune photographe-auteur diplômé de l’École Nationale de la Photographie d'Arles, et artiste en résidence au Hameau des Baux en 2016,

Steven Daniel expose son travail à La Galerie du Hameau jusqu'au 15 juin 2017.


Chaque année, de jeunes photographes-auteurs de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en résidence au Hameau des Baux posent un regard personnel, sensible et lumineux sur les lieux. Durant trois semaines, ils font du Hameau des Baux le terreau de leur inspiration. Aucune consigne n’est donnée : la liberté est totale ! Seul engagement : celui de produire des œuvres dans le domaine de l’hôtel. Le résultat est saisissant tant les œuvres divergent par l’approche, la technique et le traitement, révélant une diversité des regards. Ils exposent ensuite leurs productions au Hameau des Baux de mi mars à mi juin et prolongent à L’Avant-Goût du Hameau de mi juin à fin octobre. Ce partenariat est une réelle opportunité d'aider la jeune création.

 

Né en 1988 à Montauban, Steven Daniel vit et travaille aujourd’hui à Paris. Il est diplômé des beaux-arts de Toulouse en 2011 ainsi que de l’École Nationale Supérieure de la Photographie en 2014. Il effectue en 2012 une résidence à l’International Center of Photography à New York, ce qui lui permet d’alimenter son travail photographique. Son travail a été montré lors de plusieurs expositions collectives, dont les Rencontres d’Arles En 2014, où Il à été sélectionné par Olympus pour exposer sa rencontre photographique avec Denis Rouvre dans le cadre du projet « Olympus engage une conversation photographique », ainsi qu’ à la galerie des Filles du Calvaire à Paris en 2016 lors de l’exposition « Échanges de Vues ».

 

Steven Daniel nous livre des œuvres saisissantes dans une approche très personnelle, à découvrir dans les salons du Hameau des Baux jusqu'au 15 juin. En attendant, nous vous invitons à regarder ce court-métrage réalisé par le jeune artiste lors de sa résidence au Hameau en 2016. 

 

"THE ROCKING COMPANY" CRÉE LA CHAISE DU HAMEAU

En exclusivité pour le Hameau des Baux, l’éditeur de mobilier The Rocking Company crée une collection capsule : La Chaise du Hameau.


S’inscrivant dans sa démarche de mise en avant des artisanats d’exception, le Hameau des Baux a demandé au jeune éditeur de mobilier The Rocking Company de créer pour sa terrasse une chaise intérieur-extérieur au design épuré. Un nombre limité de chaises adultes et enfant tressées en scoubidou, matériau aux indéniables qualités décoratives, vont meubler les lieux. Elles sont aussi proposées à la vente, comme tout le mobilier de collection vintage qui donne le ton de ce village provençal, sublimé par une touche de contemporanéité. Les coffres et paniers de rangement de la collection Hexagone complètent cette offre.

 

 

Jeune éditeur de mobilier pour enfants et adultes pas sages, The Rocking Company a inscrit dans son ADN un matériau de choix : le scoubidou. A partir de cette fibre à forte connotation vintage, la marque fabrique, à échelle artisanale, des sièges pour petits et grands entièrement montés à la main, avec le plus grand soin, ainsi que des tables en formica, matière emblématique des années 50. Un système de rangement aux formes simples et géométriques, baptisé Hexagone, complète cette offre. Coffres et paniers mêlent ainsi le rotin séculaire et le facétieux scoubidou, produisant un effet à la fois pop et design.

STEPHAN PAROCHE, NOUVEAU CHEF

Le nouveau chef du Hameau des baux est connu pour son inventivité et sa cuisine fine et enjouée : « J’aime apporter du peps, de la fraîcheur dans l’assiette ». Son crédo : une cuisine qui mêle « tradition et modernité » , une revisite des « classiques » aux influences méditerranéennes et le plaisir de recevoir.

 

Meilleur chef de France logis en 2007, victoire de l’entreprise dans la catégorie restauration en 2007, disciple d’Escoffier cordon rouge en 2009, deux toques au Gault-Millau en 2010, bib gourmand au guide Michelin en 2011, il a été propriétaire de l’hôtel restaurant gastronomique La Magnanerie. « La région des Alpilles est idéale pour l’amateur du « terre-mer » que je suis. Les embruns de la Méditerranée apporte du salin à la viande ». Inspiré par l’art et le design, il conçoit chaque assiette comme un tableau. Une vraie cohérence avec la dimension arty du Hameau des Baux.

LA TABLE DU HAMEAU, NOUVEAUTÉS 2017

A La Table du Hameau, cuisine authentique et chic dans l’élégant décor de la Bastide. Une carte qui valorise les produits de saison sublimés par l’inventivité du Chef, tout en privilégiant le bio ou le locavore. La Table du Hameau se veut tout à la fois : gourmande, healthy et glamour. En plus du dîner, vous pouvez désormais déjeuner sur la terrasse suspendue de la Bastide du Hameau, la plaine de la Crau à perte de vue. 

 

LA SAISON 2017 DU HAMEAU DES BAUX EST LANCÉE

ÉDITO


"Mon plus grand bonheur depuis trois ans, c’est, à travers le Hameau des Baux, d’avoir non seulement conquis le cœur de nos clients, mais aussi celui d’avoir rencontré des partenaires d’exception. Comme nous, ce sont des acteurs à part entière de ce remarquable territoire de Provence, des Alpilles, du pays d’Arles. Notre quête permanente d’authenticité et d’innovation, nous a amenés aussi à développer des réseaux au niveau national et international. Cette ouverture est notre signature : elle enrichit notre identité et participe à l’exclusivité de notre offre.


Ces partenaires partagent notre exigence et notre grain de folie, et contribuent à faire de ce concept-hôtel un lieu de vie unique. Qu’ils soient artistes, designers, éditeurs, décorateurs, producteurs, artisans, viticulteurs, éleveurs, thérapeutes, tous sont des créateurs d’émotions. En associant leurs talents à celui de l’équipe, nous arrivons à une alchimie qui réveille les sens, dans laquelle nos clients trouvent une source d’inspirations inépuisable.


L’obtention du Prix « Meilleur espoir et créativité d’hôtel en Europe » aux derniers Villegiature Awards récompense ce travail collectif et cette recherche constante de créativité dans tout ce que nous entreprenons. Elle s’exprime partout : la carte de notre chef qui fait la part belle aux produits, la sélection originale de nos idées cadeaux pour notre Comptoir du Hameau, notre interprétation du bien-être intimiste, notre propre programmation culturelle "L’Estival du Hameau", l’offre cabriolet, la mise en scène de nos espaces intérieurs et extérieurs.


Je suis également heureux et fier que le Hameau des Baux ait été reconnu comme hôtel 5 étoiles. Ce changement de catégorie s’est fait sans renoncer à ce que nous sommes et que chaque membre de l’équipe incarne : un luxe décontracté.

 

2017 réserve à notre clientèle, hébergée ou de passage, en vacances ou dans un contexte professionnel, de nouvelles expériences à vivre, le temps d’un brunch, d’une séance de cinéma en plein air, d’un séjour pour se ressourcer ou d’un atelier team building ! Je vous invite à les découvrir."

 

Eric-Jean Floureusse, créateur du Hameau des Baux

 

L'équipe du Hameau des Baux, saison 2017
L'équipe du Hameau des Baux, saison 2017

📞 04 90 54 10 30

CONTACT

📰 PRESSE 


Hameau des Baux membre de Pretty Hotels
Hameau des Baux membre de Authentic Hotels & Cruises